La vérité, c’est que je suis forte, mais je suis fatiguée

La force mentale ne peut pas être toujours au rendez-vous, des fois elle nous abandonne en nous laissant face à nos peurs et à nos angoisses, à nos déceptions et à notre désespoir. Alors on se sent épuisés et fatigués. La vérité se déclare et dévoile notre vulnérabilité, ouvrant la voie à nos émotions les plus redoutées mais aussi les plus cachées.

La vérité, c’est que je suis forte, mais je suis fatiguée

La force nous est souvent exigée, par la société, par notre entourage mais souvent par nous-même….

Etre fort c’est rester optimiste
C’est de croire en la magie de l’amour malgré les pleurs générés par la déception et le chagrin, de regarder son visage ravagé par la douleur dans le miroir et se dire qu’il faut continuer à espérer, de savoir pardonner à la personne qui nous a blessé.

Etre fort c’est aider les autres
C’est être dans l’empathie, c’est être là pour quelqu’un quand les autres l’ont abandonné, c’est être toujours présent pour les autres et oublier ses propres besoins, c’est de continuer à faire confiance malgré les trahisons vécues.

Etre fort c’est accuser les coups
C’est accepter de subir la méchanceté de l’autre et de se rendre à l’évidence que c’est le reflet de sa personnalité, c’est de continuer à se relever après être plusieurs fois tombé, c’est de continuer à croire en soi malgré le doute et la négativité des autres.

Mais la fatigue est là….
La fatigue d’être déçu, d’être blessé, de ne rien voir se réaliser, de se flageller par ses angoisses et ses doutes, de vouloir toujours rendre les autres heureux et oublier son propre bonheur.

La fatigue de plaire et d’être toujours à l’affut de la reconnaissance des autres, qui ne s’en soucient même pas, d’être fort pour ses enfants, ses parents, ses amis et de réaliser que le jour J personne ne sera là en cas de besoin.

La fatigue de cacher ses peurs, ses angoisses et de montrer une réalité maquillée par un sourire et une mine radieuse.

La fatigue de voir l’être aimé, nous quitter, et avoir l’envie de lui dire « tu vas me manquer ».

Pourtant, la vérité est d’aimer cette vie
La vérité de connaitre et de reconnaître cette vie. C’est se prouver à soi-même sa propre sincérité et sensibilité. C’est se sentir capable de subir la douleur émotionnelle et l’amour profond qui terrassent et engloutissent mais en même temps de réaliser que c’est un bonheur qui n’est pas à la portée de tous. Le bonheur de gouter aux joies de la passion, de la délectation des sens et même de l’anéantissement, mais aussi du ressenti de la passion, de l’amour et de la vie. C’est se dire, ça valait le coup de vivre toutes ces émotions car le cœur est là, il bat et il vibre.

La vérité est que rien ne changera, ni le caractère ni la personnalité même si la fatigue est là et qu’elle s’impose.

C’est ce qui fait la différence et la rareté d’une personne forte. Elle donne l’exemple à tous ceux qui désespèrent et qui laissent les perturbations de la vie les secouer et les changer. Pour rien au monde, la douleur ne la détruira, elle en fera une leçon de vie pour avancer avec une grande fierté, le sourire aux lèvres en donnant l’impression de dire, je suis là et j’aime ma vie, après tout.

Source: santeplusMag

Commentaires

Commentaires